Diagnostic et rééducation

 

A qui doit on s´adresser pour faire réaliser un diagnostic lorsqu’on se pose la question d´un éventuel « trouble des apprentissages » ?

 

Si l´enfant est bilingue allemand/français :

- les troubles des apprentissages peuvent être diagnostiqués par des « Lerntherapeuten », des psychologues, des « Pädagogen », des pédopsychiatres, des ergothérapeutes ou des « Logopäden » selon le type de trouble suspecté. Il existe des praticiens indépendants ou des instituts privés. Ces praticiens ou instituts proposent si nécessaire après un diagnostic une thérapie adaptée qu´ils peuvent réaliser eux-mêmes et orientent le cas échéants vers d´autres types de praticiens.

-  Les centres SPZ (Sozialpädiatrisches Zentrum) ont des équipes pluridisciplinaires (« logopäden», « Ergotherapeten», « Psychotherapeuten», « Neurologen », « Neuropsychologen » entre autres) capables de faire des diagnostics  assez poussés lorsque les difficultés paraissent sévères ou difficiles à cerner. Ils permettent d´obtenir une vision globale de l´enfant.  Les temps d´attente jusqu´à l´obtention des résultats peuvent être de l´ordre de la demi-année. Il n´est pas nécessaire de s´adresser à ce type de centre lorsque le trouble parait très ciblé.

 -L´Uniklinik KJP (Kinder und Jungendpsychiatrie) de Francfort est en mesure de procéder à des tests de diagnostics de troubles de l´attention, du langage et des mathématiques. Les tests sont réalisés par des psychologues. Ils ne proposent pas de thérapies pratiquées par eux même pour tous les types de troubles.

- Le centre « Main Kind (Beratungstelle für Kinder und Jugendliche mit Lernschwirigkeiten,  ADHS iund Hochbegabung) réalise des diagnostics mais ne propose pas de suivi thérapeutique à la suite. Cela peut parfois être un frein car chaque thérapeute ou institut a ses propres tests de diagnostics et ses méthodes de travail. Cela veut dire que les résultats obtenus peuvent être parfois être incomplets ou difficilement utilisables pour un futur thérapeute qui le cas échéant refera ses propres tests ce qui engendrera des coûts supplémentaires et une perte de temps. C´est cependant une bonne adresse lorsque l´on souhaite uniquement avoir un diagnostic pour par exemple l´obtention d´aménagements aux examens.

 

Si l´enfant n´est pas bilingue et ne parle que le français :

Il faut s´adresser soit à un « Logopäde francophone indépendant pour les problèmes de langage , soit pour les cas plus sévères ou plus difficiles à cerner, il faut aller en France et consulter les centres référents  hospitaliers (équivalents SPZ) ou un neuropsychologue (voir plaquette ci-joint).

Les temps d´attente pour faire réaliser un diagnostic dans les centres hospitaliers sont très longs (de l´ordre d´une année parfois) et les neuropsychologues indépendants spécialisés dans les enfants sont assez rares. En France, certains orthophonistes qui ont suivis une formation spécifiques sont en mesure de diagnostiquer la dyscalculie.

Remarque : en parallèle ou avant de consulter un praticien pour mettre en évidence un éventuel trouble des apprentissages, il est conseillé de s´assurer que l´enfant ne présente pas de problème d´ordre physiologique (vue, orthoptie, audition etc…).